Exhortation aux crocodiles de António Lobo Antunes

Publié le par Henrique

Exhortation aux crocodiles de António Lobo Antunes

Exhortation aux crocodiles (1999), Exortação aos Crocodilos en version portugaise est le quinzième roman d’António Lobo Antunes. Vingt ans après ses premiers écrits publiés, il offrait aux lecteurs un thriller à la narration éclatée. Une marque de fabrique propre à l’auteur qui nous entrainait aux milieux d’actes terroristes.

« J'ai décidé de ne faire un livre qu'avec des femmes. Après la révolution, il y a eu un climat de guerre civile. Un mouvement d'extrême droite a tué beaucoup de gens, notamment le Premier ministre Sá Carneiro. Pendant un an, ce mouvement a été dirigé par l'ex-président de la République, le général Spinola. Je raconte cette période vue par les femmes de ces personnages masculins, les "crocodiles", ces femmes à qui on ne disait pas tout. Ce sont choses supposées, devinées, qui sont évoquées par ces épouses, ces maîtresses, ces veuves. Cela permet plusieurs registres. C'est un beau défi de ne prendre que des femmes. L'une est sourde, l'autre a un cancer, une autre est très grosse. Les crocodiles, ça vient d'un texte de Tchouang-tseu où il exhorte ces bêtes-là. » (Antonio Lobo Antunes, 1998)

Avec Exhortation aux crocodiles, António Lobo Antunes narre à travers une poignée de femmes « innocentes » un monde rétrograde et conservateur. Il y mélange les pensées, réflexions et souvenirs de ces femmes qui au sein de leur famille et entourage n’ont aucun droit, si ce n’est celui d’être des témoins passifs d’un épisode de l’Histoire portugaise. Il perd le lecteur dans leur psyché respective qui se révèle à la fois effrayante et morbide. Il est impossible de réellement appréhender ces façons de se raconter tant on vogue entre réalité et fantasme, entre passé, présent et futur. Ces récits, véritable passage de témoin permanent et sans temps-mort désorientent. Ils demandent un effort d’immersion où l’on doit accepter que les faits dépeints peuvent être, par moment un imaginaire désabusé ou une réalité rongée par les incohérences. Exhortation aux crocodiles ce sont les lamentations, celle d’une innocence perdue au plurielle. Des rêves qui tentent de supplanter les cauchemars d’existences aux idéaux utopiques, soubresauts d’un passé fasciste. L’auteur emploi un maelstrom de mot déroutant évoquant des fractions de vie. On entend/ressent les sons et les senteurs exposés sans ménagement et rendant alors l’ensemble étrangement trouble.

Comme souvent avec António Lobo Antunes, Exhortation aux crocodiles est de ces histoires qui ne sont pas facile d’accès, espèce d’écrits indomptables. Ici, elles demandent une exigence de la part du lecteur qui devra accepter de ne pas tout comprendre, accepter de passer à côté de certaines choses, acceptant ainsi d’enfanter une imagination et une projection toute personnelle qui soit, parfois biaisée.

Exhortation aux crocodiles de António Lobo Antunes

Commenter cet article